Une interview avec les anciens de Propel, Milk Moovement

28 août 2020

Si vous suivez les anciens de Propel, comme nous, Milk Moovement sera certainement sur votre radar. Milk Moovement, qui a terminé l'accélérateur Propel en mai 2020, a développé un système basé sur les nuages pour améliorer la chaîne d'approvisionnement du lait et n'a pas regardé en arrière.

"Fondamentalement, nous aidons les producteurs laitiers et les coopératives à mieux partager les données plus rapidement. Ainsi, ils peuvent fabriquer de meilleurs produits laitiers et les mettre plus rapidement sur le marché, puis être payés plus rapidement tout au long de la chaîne d'approvisionnement", explique Robert Foresythe, cofondateur et PDG.

Et l'impact qu'elles ont est considérable ! En ce moment, leur système a permis une réduction de 5 % des coûts de transport, avec l'objectif de les réduire davantage pour se rapprocher de 15 à 20 %. Ils viennent de recevoir une subvention de TDDC (Technologies du développement durable Canada) car il y a une réduction corrélée des émissions de gaz à effet de serre : comme les camions fonctionnent plus efficacement à pleine capacité, il y a moins de camions sur la route. L'autre économie considérable pour les entreprises est une réduction de 60 % des coûts d'exploitation, ce qui est énorme pour les entreprises !

Charlotte Murray, coach de démarrage de Propel, s'est entretenue avec Robert pour connaître son expérience avec Propel et les progrès qu'ils ont réalisés depuis la fin du programme. La participation de Milk Moovement au programme Propel a eu lieu pendant l'épidémie de COVID. Alors que de nombreux accélérateurs travaillaient à changer leur programme en personne pour un modèle en ligne, Propel faisait déjà fonctionner leur accélérateur virtuellement. "Bravo à vous pour avoir eu la prévoyance de savoir qu'un programme virtuel était précieux. Il y a moins de déplacements, donc vous pouvez utiliser plus efficacement votre temps dans le programme". 

Quand Milk Moovement a commencé avec Propel, ils voulaient obtenir une certaine responsabilité dans l'entreprise et construire un réseau, mais comme le dit Robert, "Nous avons obtenu cela et nous avons obtenu beaucoup plus. Nous avons déjà travaillé avec des coachs exécutifs et ce genre de responsabilité, quelqu'un qui appelle BS pour votre entreprise et BS pour vos décisions d'affaires, est vraiment important". 

La responsabilité de leur coach Propel était importante, mais le fait que leur coach était accessible et les aidait à prendre des décisions pour leur entreprise l'était tout autant. "C'était comme avoir des experts qui étaient là avant que nous puissions prendre des décisions à n'importe quelle heure de la journée.

Lorsqu'on lui a demandé comment Propel les avait aidés à arriver là où ils sont maintenant, Rob a expliqué que s'ils savaient quelle valeur ils apportaient à leurs clients, ils en savaient presque trop. Grâce à leur coach de démarrage et à l'un des intervenants de Fireside, ils ont pu identifier précisément ce qui constituait une réelle valeur et ce qui était "agréable à avoir", c'est-à-dire ce que les clients allaient payer. Ces informations étaient extrêmement importantes maintenant que Milk Moovement est en mode de vente agressif. 

Depuis sa participation dans Propel, Milk Moovement a doublé le nombre de ses entreprises, a établi son premier client américain et s'est constitué en société aux États-Unis. "En un mot, je pense que Propel nous a aidés à finaliser ce message de vente et leur proposition de valeur. Pour nos clients canadiens, notre cycle de vente est de six à huit mois, et ce client du Wisconsin était de 21 jours. "Je pense que c'était notre capacité à savoir qui nous étions et ce qu'ils allaient en retirer très rapidement."

En ce qui concerne les résultats inattendus ou les surprises lors de la prise de Milk Moovement par Propel, Rob dit qu'ils ont réalisé qu'ils surcompliquaient la solution. Avant Propel, lors des réunions avec les clients, il était évident que les clients ne comprenaient tout simplement pas. "Ensuite, nous avons réalisé que la laiterie n'est pas notoirement bien connectée à la technologie. Nous avons donc dû arrêter d'utiliser le langage technique, arrêter de parler de tous les rouages internes et faire une promesse, puis la tenir. C'était plus lié à la façon dont les employés passent leur temps - combien d'heures par mois un employé passe à faire quelque chose et à dire, nous allons prendre cela de 12 heures à une heure. C’était plutôt de mettre tout en leurs termes que nous avons compris en cours de route". 

Ils ont également simplifié le processus d'embarquement de leurs clients. "Au départ, nous avons construit le système en nous basant sur notre appareil web et nos appareils mobiles dans les camions laitiers ont été construits en fonction des hivers canadiens. Nous avons testé tous ces appareils qui pouvaient aller dans un camion de lait et résister, vous savez, à des températures négatives de 30 degrés, pouvaient être laissés pendant la nuit, tout ce genre de choses. C'était assez myope, mais ça a fonctionné à un moment donné. Pendant que nous étions chez Propel, notre entraîneur a commencé à dire des choses comme, eh bien, au Texas, ils n'ont pas ce problème. Pourquoi le conducteur ne peut-il pas utiliser cet iPhone ? C’était un vrai coup de coeur. Maintenant, Milk Moovment n'est plus dans le domaine du matériel. Ils n'ont plus à attendre que leurs appareils arrivent de Chine - les fournisseurs de produits laitiers utilisent leurs propres téléphones, ce qui a fait passer leur embarquement de trois semaines à un jour ou deux. 

Ils se concentrent maintenant sur les ventes. Le marché des produits étant établi au Canada, leur objectif est d'attirer davantage de clients américains. Robert et son cofondateur, Jon, déménagent au Minnesota pour participer au programme Techstars Farm to Fork. Nous sommes impatients de poursuivre avec Milk Moovement après cela !

Robert a offert une dernière réflexion aux entreprises qui postulent et qui participent à Propel : " Je pense que vous devez établir un réseau de pairs dans votre région, ce que Propel est bon pour les entreprises du Canada atlantique, qui sont votre porte d'entrée quand il s'agit de démarrer une entreprise et de la développer - à qui vous adressez-vous pour obtenir des conseils juridiques et vraiment pour les services de comptabilité et tout ça. Je pense qu'il faut ensuite construire un véritable réseau spécifique à l'industrie. Vous devez ensuite déterminer où se trouvent mes collaborateurs qui sont les leaders de mon secteur dans le monde ? Je pense que vous avez besoin d'une combinaison - les gens chez vous qui vous soutiennent, et les gens quelque part dans le monde qui vous soutiennent aussi".


Ne manquez pas ces autres histoires :

Ne manquez pas ces autres "Alumni Success Stories" :