Message d'adieu du PDG de Propel

5 novembre 2020

"Choisissez d'être différent", "Faites-le exprès" et "Ne laissez pas entrer le vieil homme"

Alors que je me prépare à une nouvelle tentative de retraite, je me rappelle souvent l'incroyable parcours que j'ai vécu depuis que je suis devenu PDG de Propel en octobre 2017. C'est sans aucun doute l'un des moments forts de ma carrière professionnelle. Les questions suivantes me viennent également à l'esprit. Qu'avons-nous accompli ? Qu'est-ce que j'aurais pu faire de mieux ?


Qu'avons-nous accompli ?

Lorsque j'ai été nommé PDG, le conseil d'administration de Propel m'a chargé de redéfinir le positionnement et la proposition de valeur de l'organisation. L'écosystème de l'innovation et de l'entrepreneuriat au Canada atlantique avait considérablement évolué depuis la création de Propel en 2002. Des incubateurs et des accélérateurs communautaires et universitaires avaient vu le jour dans toute la région. La plupart offraient des services similaires à ceux offerts par Propel depuis sa création. Il était clair pour moi que Propel avait besoin d'une nouvelle vision audacieuse afin de maintenir et d'améliorer son impact sur l'économie régionale.  


Un livre écrit par April Dunford, directrice du conseil d'administration de Propel, intitulé "Obviously Awesome" contient deux citations qui caractérisent mon état d'esprit alors que j'abordais le défi de tracer une nouvelle voie pour l'organisation.


"La stratégie consiste à faire des choix, des compromis ; il s'agit de choisir délibérément d'être différent"

                                              - Prof. Michael Porter, Harvard Business School


"Découvrir qui vous êtes et le faire exprès"

                                           - Dolly Parton


J'ai passé les deux premiers mois de mon mandat de PDG à consulter plus d'une centaine de "leaders d'opinion" et de parties prenantes dans le domaine de l'innovation et de l'entrepreneuriat. Certains modèles ont commencé à émerger dans les conseils que j'ai reçus et qui ont façonné ma réflexion sur la façon de "choisir de rendre Propel différent" :

  1. la vaste géographie du Canada atlantique et la faible densité de population de la plupart des communautés où résident les entrepreneurs, posent un défi important pour garantir l'accès aux services d'accélération pour les entrepreneurs du secteur des technologies sur une base rentable
  2. les fondateurs d'entreprises technologiques ont des besoins divers qui évoluent constamment en fonction de l'évolution de leurs entreprises
  3. la plupart des échecs des start-ups technologiques peuvent être attribués à de mauvaises performances en matière de développement du marché et d'exécution des ventes
  4. il est nécessaire de renforcer la collaboration entre les acteurs des écosystèmes régionaux afin de réduire la duplication des ressources et de maximiser l'impact.


Avec l'aide de l'équipe talentueuse et passionnée de Propel, les conseils que j'ai reçus ont été traduits en un plan stratégique convaincant qui a été approuvé par le conseil d'administration de Propel en janvier 2018. Pendant les mois qui ont suivi, notre équipe s'est concentrée sur la conception, l'essai et la validation d'un modèle d'accélérateur innovant reposant sur trois piliers :

  1. la fourniture virtuelle de services d'accélérateur aux fondateurs sur leur site
  2. une expérience personnalisée pour chacun des fondateurs que nous servons, avec un contenu et une méthodologie éprouvés, un accompagnement personnalisé et un accès virtuel à des mentors, des experts et des entrepreneurs modèles
  3. un degré élevé de concentration et de responsabilité en matière de développement des marchés et d'exécution des ventes.


Nous avions compris "qui nous serions" et notre équipe s'est engagée à "le faire exprès". Nous avons lancé l'accélérateur virtuel du Canada atlantique en septembre 2018. Les résultats obtenus jusqu'à présent sont très impressionnants. Nous avons aidé de nombreux fondateurs à déterminer si leur solution a un chemin clair vers le succès et plusieurs des entreprises technologiques que nous avons soutenues montrent un grand potentiel d'amélioration. Propel est bien placée pour poursuivre avec succès sa mission "d'être un leader dans la promotion de la croissance des entreprises technologiques mondiales à succès dont le siège social se trouve au Canada atlantique".


Qu'est-ce que j'aurais pu faire de mieux ?

Je suis d'avis que le Canada atlantique est en retard par rapport aux atouts dont il dispose pour stimuler l'innovation et l'esprit d'entreprise. Nous disposons d'amples ressources pour soutenir l'esprit d'entreprise, mais les nombreux nœuds de l'écosystème ne sont pas aussi bien reliés qu'ils pourraient l'être par une plus grande collaboration. J'ai décidé de faire une priorité d'assurer un certain leadership sur cette question pendant mon mandat de PDG de Propel. Cependant, je dois avouer que jusqu'à récemment, mon leadership pouvait être décrit comme étant davantage des "paroles" sur la collaboration que des "actions". Tout cela a changé lorsque la crise pandémique a frappé. Reconnaissant la position privilégiée de Propel en tant qu'accélérateur virtuel, et les défis auxquels les autres accélérateurs et incubateurs étaient confrontés en devant fermer leurs portes, l'équipe de Propel a vu le besoin d'intervenir et d'aider nos partenaires communautaires. Nous avons rapidement lancé un projet pour leur donner accès à notre plateforme en ligne afin qu'ils puissent continuer à servir leurs clients de façon virtuelle. Bien qu'il reste beaucoup à faire pour améliorer la collaboration régionale, j'ai bon espoir que les récentes actions de Propel seront un catalyseur pour un plus grand partage des actifs, par opposition à la duplication des actifs.


Passer le flambeau !

C'est le bon moment pour moi de passer le flambeau à mon successeur, Kathryn Lockhart, une jeune femme très brillante, talentueuse et énergique avec un parcours professionnel impressionnant. Je n'aurais jamais pu imaginer, lorsque Kathryn était une de mes étudiantes à l'UNB, que des années plus tard, elle serait choisie par le conseil d'administration de Propel pour me succéder en tant que PDG. La pandémie COVID-19 a créé de nouveaux défis et de nouvelles menaces pour le bien-être social, économique et environnemental de notre pays et de la planète. Le besoin d'innovation et d'esprit d'entreprise n'a jamais été aussi grand pour trouver les solutions qui permettront de maintenir et d'améliorer notre niveau de vie à l'avenir. L'équipe de Propel a construit un atout très prometteur dans sa capacité à développer des entreprises durables. Je suis convaincu que Kathryn est la personne la mieux placée pour trouver les meilleures possibilités de tirer parti de cet atout pour avoir un impact encore plus grand. Et en tant que fier père de trois filles entrepreneuses, je suis ravi de constater l'influence croissante des femmes en tant que leaders dans l'écosystème du Canada atlantique.

Personnellement, j'attends avec impatience le prochain chapitre de ma vie. Je serai guidé par les conseils de l'acteur et réalisateur renommé Clint Eastwood, à qui l'on a demandé, à l'occasion de son 88e anniversaire, comment il pouvait continuer à vivre. Il a répondu : "Je me lève tous les matins et je sors. Et je ne laisse pas entrer le vieux".

Je me réjouirai d'avoir plus de temps libre pour profiter de ma famille, de mes amis et des activités de plein air, mais j'ai appris de ma précédente retraite que j'ai besoin d'un but pour "tenir le vieux à l'écart". Je suis certain que j'aurai amplement l'occasion de continuer à contribuer et à me défendre contre les interventions anticipées du "vieil homme" sans compromettre mon nouveau style de vie.

Mes sincères remerciements et mes meilleurs vœux à l'équipe de Propel, au conseil d'administration de Propel, aux bailleurs de fonds de Propel et à vous tous dans l'écosystème qui avez contribué à mon incroyable parcours dans ce rôle.


Ne manquez pas ces autres histoires :

Ne manquez pas ces autres "Alumni Success Stories" :